Err

Yamaha RN 2000 En pré-commande

Yamaha
(Code: Yamaha RN 2000)
3.799,00 EUR
0g

 

Yamaha R-N2000A

Outre une connectique et un équipement très riches, imaginés pour mettre tous les audiophiles d'accord, le Yamaha R-N2000A ne lésine pas sur l'apparence ni sur l'aspect pratique. L'appareil est livré avec une télécommande partiellement en aluminium, comportant un grand nombre de boutons, mais restant relativement simple à utiliser grâce à ses touches d'accès direct à chaque source et ses deux touches, plus grosses, servant au réglage du volume.


Pour ce qui est de la façade, sans casser les codes esthétiques des précédents modèles de la marque japonaise, le Yamaha R-N2000A inaugure un nouveau design. Son panneau avant est désormais souligné par un bandeau noir qui accueille un petit afficheur. Au-dessus, on retrouve les vumètres, mais la disposition des commandes, toutes en métal, évolue. À droite, le gros potentiomètre de volume, de profil évasé, est clairement identifiable de même que les deux molettes pour la sélection de la source (à gauche) ou de la station de radio (à droite). Au centre, en complément des trois habituelles clés rotatives de réglage (grave, aigu et balance), une quatrième fait son apparition. Elle gère un mode loudness d'intensité variable, ce qui est une excellente chose. Pour les puristes qui ne veulent pas avoir recours à ces réglages, une touche pour activer le mode "Pure Direct" est présente.

Une construction symétrique soigneusement isolée mécaniquement

 

Le Yamaha R-N2000A reprend en quelque sorte les fonctions connectées et le calibrage automatique du R-N803D, gagnant un DAC bien plus performant, et les étages d'amplification analogiques haut de gamme de l'A-S1200.
Il hérite d’un châssis Top-ART typique des amplis Hifi premium de Yamaha, qui se caractérise par des joues en bois massif laqué, un fond doublé, un panneau de renfort central et des pieds en laiton plaqué argent afin de limiter au maximum les vibrations parasites. C'est du lourd. Le poids de l’appareil dépasse 20 kg.

 



À l'intérieur, les étages des canaux gauche et droit sont disposés de façon symétrique. Le transformateur d'alimentation principal, placé au centre sur un panneau de découplage et de blindage, est un modèle toroïdal Bando de forte valeur (600 VA). Il est épaulé par quatre capacités de filtrage, amorties par une entretoise en mousse, de 18000 µF sous 63 V chacune. Les étages de puissance gauche et droit, dont chacun dispose d'un radiateur en aluminium indépendant, travaillent en topologie double push-pull à partir de transistors Mos-Fet (modèle Sanken MLE20 et MJD20). De son côté, l'étage de conversion numérique fait appel à une puce DAC Sabre ES9026PRO Ultra (32 bits/768 kHz et DSD1024) de type HyperStream II à 8 canaux. Comme on le voit, tout est largement dimensionné et les composants sont de haute qualité.

MusicCast : un lecteur réseau qui a de la bouteille

Le lecteur réseau qu'intègre le Yamaha R-N2000A s'appuie sur le système multiroom MusicCast, commun à tous les appareils audio connectés de Yamaha. Ce système existe depuis de nombreuses années, il est parfaitement abouti et la marque japonaise assure son évolution avec constance. Son interface sous iOS et Android est un peu à l'ancienne, mais d'une logique bien ordonnée. Elle donne accès directement à Amazon Music, Deezer, Tidal, Qobuz ou Napster, ainsi qu'aux webradios. MusicCast est en outre compatible avec les protocoles de diffusion Spotify Connect, AirPlay 2 et DLNA/UPnP ainsi qu’avec le contrôle vocal Alexa ou Google Assistant.


Un son bien carré, parfaitement calibré

Comme nous l'avons déjà annoncé précédemment, l'ampli Yamaha R-N2000A est doté du système YPAO (Yamaha Parametric room Acoustic Optimizer). Grâce au microphone fourni avec l'appareil, que l'on place au point d'écoute privilégié, il mesure le rendu sonore de l'installation puis égalise automatiquement la courbe de réponse et aligne la phase en tenant compte des caractéristiques acoustiques des enceintes ainsi que de la pièce. Il revendique une précision de 64 bits/192 kHz. Là encore, il s'agit d'une fonction que Yamaha peaufine depuis des années, notamment à travers ses amplis Home Cinéma et qui est parfaitement au point. Elle représente un gros atout. Certes, dans le cadre d'un système Hifi très bien optimisé, son apport peut être négligeable et l'on peut préférer une écoute en mode "Pure Direct" sans retouche et numérisation de l'YPAO. Mais si vos enceintes ne sont pas positionnées de façon idéale, que la pièce présente des résonances (ce qui est fort courant), l'YPAO permet une restitution plus propre, une image stéréo plus nette, des basses plus franches, sans coloration boomy, des aigus qui seront, selon les cas, plus ouverts ou moins agressifs.



Le système de correction YPAO est d'autant plus intéressant qu'il n'agit absolument pas ici comme un cache-misère compensant des limitations inhérentes aux étages de puissance du Yamaha R-N2000A. Ce dernier est déjà intrinsèquement un ampli Hifi particulièrement performant. Sa réserve de puissance et sa tenue lui permettent d'attaquer des enceintes imposantes et fort exigeantes. Sa restitution sonore est d'une grande rectitude et neutralité. Son registre grave est propre, profond et très tendu. Le médium et l'aigu sont parfaitement posés. L'image stéréophonique est précisément rangée et ordonnée de façon réaliste. La définition est excellente et on ne relève aucun excès : pas d'agressivité, pas de traînage dans le bas du spectre, pas de coloration. Le Yamaha R-N2000A est carré, costaud, tout en maîtrise. Même si on aimerait parfois qu'il se lâche un peu plus, il n'y a pas grand-chose à lui reprocher. D'autant que cet appareil est en mesure de faire parler la puissance. Sur le morceau "Renegade" de Kavinsky, à volume élevé, il montre son aisance. Le son a beaucoup de force, d'impact et de rapidité, sans aucun effet de tassement. L'image sonore est en phase avec le style musical, très spacieuse tout en étant extrêmement bien cadrée. Les lignes de basses pulsent sans mollesse. La restitution a du corps, du jus et évite toute dégoulinade dans le grave. À l'autre extrémité du spectre, rien ne vient agresser les oreilles. C'est un rendu extrêmement confortable, grisant de puissance sur les accélérations, qui ne donne pas mal au cœur, à la tête ou aux oreilles. La maîtrise est excellente, le sentiment de sécurité aussi. Tout est bien bordé.

 

En conclusion

Le Yamaha R-N2000A est un ampli Hifi haut de gamme, puissant, connecté et intelligent. Il est doté d'un lecteur réseau MusicCast et d'un système de correction acoustique YPAO parfaitement aboutis. Son ergonomie et ses fonctions sont aussi convaincantes que ses performances. Sa maîtrise, son aisance, son rendu d'une grande neutralité et d'un parfait équilibre le rendent en outre très polyvalent, capable d'alimenter des enceintes de presque toutes tailles et tous types.



• Sorties : 1 sortie HDMI 2.0 (fonction ARC), 1 caisson de basses, 1 Pre‑Out stéréo RCA, 1 sortie casque, 4 paires de borniers vissants

• Fonctions OSD

• Fonctions Multiroom MusicCast

• Fonctions Passerelle audio UPnP (DLNA)

• Fonctions Pure Direct

• Compatibilités MP3WMAAACWavAlacFlacAIFF (jusqu'en 192 kHz/24 bits) et DSD 2,8/5,6 MHz

• Calibrage automatique par micro YPAO R.S.C multipoint

• Fonction ARC

• Convertisseur numérique-analogique ESS Sabre ES9026Pro 384 kHz/32 bits

• Réseau Bluetooth 4.2

• Réseau AirPlay 2

• Réseau Wi‑Fi

• Streaming Hi-Res Audio via USB/réseau : oui

• Webradio(s) : vTuner

• Tuner AM/FM 40 présélections

• Certification Hi‑Res Audio

• Sortie casque : oui

• Dimensions (L x H x P, mm) : 435 x 233 x 476 mm (antennes Wi-Fi déployées)

• Poids : 22,1 kg